Les Equilibristes et les salariés du monde moderne

Emission du 1er mars 2020 Ecouter l'émission

Coworking.JPG

La lecture de Bullshit jobs de l'anthropologue américain David Graeber (Les liens qui libèrent, septembre 2019) nous a donné envie d'aller à la rencontre des salariés du monde moderne.

- Carmit, allias Christelle LePen a enquêté dans les espaces de coworking pour résoudre l’énigme : est-ce qu’on y travaille vraiment ? La langue anglaise, est-elle en train d’envahir notre patrie ?

- Assia, notre correspondante à Poitiers, s'est rendue au festival Filmer le travail, qui s'est tenu du 7 au 16 février. Elle a tendu son micro à la réalisatrice Perrine Michel pour son documentaire Les Equilibristes qui sort ce mois-ci en salle.

Selon David Graeber, anthropologue à la London School of Economics, « la technologie a été manipulée pour trouver des moyens de nous faire travailler plus. Pour y arriver, des emplois ont dû être créés et qui sont par définition, inutiles ». D'après lui, la société moderne repose sur l'aliénation de la vaste majorité des travailleurs de bureau, amenés à dédier leur vie à des tâches inutiles et vides de sens, tout en ayant pleinement conscience de la superficialité de leur contribution à la société. Graeber précise: « C’est comme si quelqu’un inventait tout un tas d’emplois inutiles pour continuer à nous faire travailler. »

Les Equilibristes, de Perrine Michel (2019)

Evoluant dans les domaines du cinéma et de la photographie, la réalisatrice Perrine Michel s'est fait connaître notamment, en 2013, avec Lame de fond, un documentaire qui explore une histoire intime et familiale. On la retrouve aujourd'hui avec Les Equilibristes, un documentaire sur l’accompagnement en fin de vie. Ses acteurs principaux sont des soignants, la narratrice et les malades, délicatement évoqués par la voix des accompagnants. Au sein d’un service de soins palliatifs, une équipe soignante accompagne des personnes de tous âges vers la mort, dans un équilibre entre le patient, sa famille, le traitement de sa douleur et son état de présence.

On ne vient pas ici pour guérir, mais pour vivre le plus pleinement possible ses derniers jours. Ici, c’est un service de soins palliatifs. Au quotidien, des soignants font corps et s’écoutent les uns les autres, pour être au plus près des patients. En parallèle des scènes montrant une médecine pleine d’humanisme et la voix de la cinéaste qui se fait entendre. Elle accompagne, elle aussi, sa mère à travers la maladie. Quatre danseurs mettent en lumière la chronique de cet accompagnement.

Le film sortira en salle de cinéma le 18 mars 2020 Projection du film en présence de la réalisatrice, jeudi 19 mars à 20h, au cinéma Les 7 parnassiens (Paris 14ème), dans le cadre du Festival International de Films de Femmes

Equilibristes.png

Dernière partie : diffusion du documentaire sonore Les Mains nues de Hadrien La Vapeur et Victor Guillon, une production Arte radio

Au bord du fleuve Congo s'étendent d'immenses carrières à ciel ouvert. Des hommes, des femmes et même des enfants travaillent ici. Ici, on casse encore la pierre avec des marteaux et des barres de fer. A côté, une entreprise concurrente chinoise attaque le sol à grand coups d'explosifs. Travail des enfants, menace écologique : témoignages forts des mineurs du Congo.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.airfrais-radio.fr/index.php?trackback/55

Haut de page