1re partie : L'Univers danse le semah, un documentaire sonore d'Anaïs Carton (47 min, ACSR, 2018)

L’Univers danse le semah est un témoignage d’exil. Celui d’une minorité hétérodoxe longtemps persécutée par l’Etat turc, les alévis, dont les pratiques rituelles sont éminemment basées sur la musique, la danse et la poésie. En quête d’une reconnaissance au-delà de l’islam, une partie de la communauté des alévis de Belgique tente aujourd’hui de préserver et redécouvrir ces traditions musicales. Ces formes de résistances culturelles sont une occasion d’explorer de nouveaux territoires politiques et sonores où se réinvente une parole longtemps brimée.

Montage: Chloé Despax Prise de son et mixage : Jeanne Debarsy Production : ACSR

2nde partie : interview du réalisateur Max Hureau pour son film L'Ombre des ancêtres (Les Films de l'œil sauvage, 85 min, 2018)

ombredesancetres.jpg

Isolés aux confins des Carpates ukrainiennes, vivent les Houtsoules. Au fil des travaux saisonniers, leurs chansons et leurs rituels païens révèlent le rapport ambigu qu’ils entretiennent avec leur passé. Y ressurgissent les Arméniens, les Tsiganes et les Juifs, ceux qui partageaient avec eux l’espace des montagnes reculées qui leur servaient à tous de refuge, avant que la guerre ne massacre les uns et ne disperse les autres, laissant les Houtsoules face à eux-mêmes.

Ecouter l'émission du dimanche 1er juillet