La Journée internationale des femmes remonte au début du XXe siècle avec les luttes des ouvrières pour améliorer leurs conditions de travail et des suffragettes qui réclamaient le droit de vote. Elle est née en 1910 sur la proposition de Clara Zetkin lors de la conférence internationale des femmes socialistes. La date du 8 mars s'est imposée progressivement avec notamment la grève des ouvrières de Saint-Petersbourg en 1917.

Pour démarrer l'émission, diffusion de deux prix du festival radiophonique Longueur d'ondes de Brest.

16 septembre-19 février, d'Alice Calm (8 min 07, 2014) a reçu le Prix de la création multicanale.

"Julie, la fille de l'auteure, est en seconde. Après quelques mois d'alimentation chaotique et de mutisme, le dialogue se renoue enfin. Elle dit avoir besoin d'aide et demande une hospitalisation. On leur recommande une psychiatre, spécialiste des troubles alimentaires, une sommité en la matière. Après un premier rendez-vous, Julie est admise d’urgence, le 16 novembre 2011, dans une clinique spécialisée. Elle en sort le 19 février 2012. Lors de l'entrée en terminale de Julie, Alice entreprent avec sa fille le récit de ce temps de soin. Elles choisissent les sujets à aborder : l'arrivée à la clinique, le rythme des journées, les "contrats", l'isolement, les repas, la pesée, la cabine téléphonique, le directeur de la clinique, les infirmières, les médicaments, les autorisations, les autres patientes… La réalisation s’est ensuite déroulée en plusieurs étapes : écrire ce que Julie racontait, classer, trier, enregistrer le texte. Ce sont ses mots et sa voix qui ont été assemblés, sonorisés et mis en espace."

Le Prix « Petites ondes » a été remis à Guisane Humeau pour Plus je vieillis, plus ça me revient ! réalisé durant l'année 2013-2014 pendant sa formation à Créadoc (master à l'université de Poitiers)

A l'occasion du festival Films de femmes de Créteil qui aura lieu du 13 au 22 mars, nous avons interviewé deux réalisatrices dont le travail sera projeté.

Espace Espace, d'Éléonor Gilbert (14 min, 2014) a été sélectionné au Cinéma du Réel en 2014. Une petite fille explique comment, dans la cour de son école, la répartition des espaces de jeu entre filles et garçons lui semble problématique.

Momoko Seto a réalisé un triptyque (Planète A, Planète Z et Planète Sigma) dont le dernier film a été sélectionné à la Berlinade cette année. Après l'exploration des cristaux de sel et des moisissures, la réalisatrice s'intéresse à des insectes endormis dans la glace. Ses courts-métrages filment le réel tout en lui donnant une dimension surnaturelle, à la croisée du film d'animation et du film expérimental. Dans son documentaire Arekara - la vie après (16 min, 2013), présenté à Créteil, elle interroge des personnes qui ont été touchées par le tsunami du 11 mars 2011, à Ishinomaki, au nord de Tokyo. Areka

Ecouter l'émission (dimanche 1er mars)