Interview de la réalisatrice Juliana Fanjul pour son film Muchachas, sélectionné aux Etats généraux du documentaire à Lussas (Ardèche) cet été.

Muchachas_JF.jpg

Née au Mexique, Juliana Fanjul y retourne après des années, à la mort de sa grand-mère. Elle y recroise Remedios, Dolores et Lupita, employées dévouées de sa famille depuis toujours. Pourtant personne ne semble remarquer leur présence… Avec ce film qui rend la parole à ces femmes trop discrètes, la réalisatrice rétablit en douceur un fragile équilibre social. Poignant.

Oncle-Bernard---L_anti-lec_on-d_e_conomie---Richard-Brouillette.jpg

A l'occasion de la sortie en salle du film Oncle Bernard le 9 décembre (Les films du passeur), tourné en 16 mm, Marilyne a interviewé le réalisateur québécois Richard Brouillette. Le documentariste de L'Encerclement (sorti en 2008) questionne, là encore, la démocratie et le néolibéralisme. Cette fois-ci, il nous donne à entendre Bernard Maris, qu'il avait filmé en 2000 pour son film précédent.

"Bernard Maris, alias Oncle Bernard, fut assassiné lors de l'attentat à Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015. Tournée en mars 2000, dans le contexte du film « L’encerclement – La démocratie dans les rets du néolibéralisme », cette fascinante entrevue avec Oncle B. constitue une véritable « anti-leçon d’économie ». Sans fard ni artifice, le réalisateur laisse toute la place à la parole riche, dissidente, acérée et mutine de Maris. En toute liberté, celui-ci assène à loisir des vérités percutantes qui renversent les dogmes sempiternellement ressassés par le chœur vibrant de la valetaille de la « science » économique. Formidable vulgarisateur dont la verve, l’éloquence, l’érudition et l’alacrité parviennent à rendre passionnants les sujets les plus arides, Oncle Bernard déploie au fil de cet entretien une pensée courageuse en son originalité, qui se révèle d’autant plus précieuse en ces temps de démission intellectuelle et d’austérité économique."

Ecouter l'émission du dimanche 6 décembre 2015