Cette émission, programmée initialement le dimanche 6 juillet, a été reportée au dimanche 13 juillet, de 10 h à 12 h

En quête de terre Des Belges en Normandie

en-quete-de-terre-des-belges-en-normandie.jpg

En quête de terre est un voyage à la recherche d’un passé, d’une histoire qui s’éteint. Lors de la première moitié du XXe siècle, de nombreux cultivateurs flamands sont venus s’installer en Normandie pour travailler la terre. Mon père, descendant de migrants belges, ne souhaite pas me raconter cette histoire. C’est ainsi que je pars à la recherche des derniers témoins, mais les souvenirs s’éteignent et la mémoire devient fragile. Voyage aux allures de western et articulé autour de quatre rencontres, En quête de terre est un documentaire autour de la question du souvenir et de la transmission.

durée : 51 minutes

Avec : Jean-Pierre Ringoot, Angèle et Joseph Cornille, Maurice Keirsschieter, Julia Vandenbulcke, Bertha Depraetere

Réalisation, prise de son, production : Sonia Ringoot Montage : Aurélia Balboni, Sonia Ringoot, Dominik Guth Mixage : Philippe Charbonnel

Ecouter le documentaire

La Sicile à bout de souffle de Chiara Todaro et Guillaume Abgrall (2014, 48 min, ACSR)

autoportrait-la-sicile-442x331.jpg

Il y a celle qui part et ceux qui res­tent. Chaque année, Chiara rentre chez elle pour par­ti­ci­per à une marche anti-mafia. Chaque année, elle amène avec elle des amis. Pour qu’ils découvrent à tra­vers ses yeux son île. Pour qu’elle puisse se rap­pe­ler à elle-même d’où elle vient. Il y a celle qui part et ceux qui res­tent. La déchi­rure des départs émerge de l’intimité des ren­contres. Guillaume Abgrall et Chiara Todaro conçoivent la radio comme un espace où le sou­ve­nir, le non-dit, les paroles indi­cibles peuvent s’exprimer. La radio ouvre la pos­si­bi­lité d’un dia­logue avec l’absence, avec le passé. Le manque et le man­qué se racontent.

Spéculum-partie. Avorter comme à la maison, un combat féministe (16 min 51) « Trop fortes les filles » Nina Almberg et Sara Monimart (Arte radio)

Brigitte, Michèle, Anne et Catherine étaient membres du Mouvement pour la liberté de l'avortement et de la contraception (MLAC). Même après la loi Veil de 1976, elles ont continué à pratiquer des avortements à la maison de façon illégale. Parce qu'à l'époque la loi n'est pas toujours bien appliquée dans les hôpitaux, et l'avortement pas remboursé par la Sécurité sociale. Surtout, le MLAC de Paris XXème milite contre la médicalisation du corps des femmes. Celles-ci apprennent aussi à s'examiner et à poser des stérilets dans la joyeuse ambiance des années 1970. En contrepoint, les manifs des catholiques intégristes opposés à l'avortement nous rappellent que ce combat n'est jamais tout à fait gagné.

Enregistrements : janvier 13 Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch Prises de son : Sara Monimart Réalisation : Nina Almberg & Sara Monimart

Ecouter le documentaire