Algérie : du berbérisme au Hirak, les Kabyles dans la lutte

Ecouter l'émission du 4 juillet 2021

Les Kabyles ont pris un part active dans les mouvements révolutionnaires en Algérie, de l'insurrection de 1871 à la lutte pour l'indépendance de 1962 jusqu'à aujourd'hui avec le Hirak. Appelé la Révolution du sourire, le mouvement pacifique actuel se construit sur le refus de l'état militaire.

A travers l'historique des révolutions algériennes et les récents mouvements pour la démocratie, une diversité de perspectives se dégagent : laïcité, féminisme, identités et culture Amazigh, africaine et méditerranéenne, berbérisme. Mais reste à savoir si ces idées rassemblent l'ensemble des Algériens et des tendances du Hirak.

Depuis plusieurs semaines, la répression contre les contestataires s'accentue et on compte plus de 300 détenus. L'article 87 bis pris par ordonnance et publié le 9 juin 2021, considère les Algériens qui demandent un changement de système comme des terroristes.

Interview de Ferhat Mehenni, figure historique de lutte pour la reconnaissance de l'identité kabyle, 45 min. Ferhat Mehenni, chanteur, écrivain, est le fondateur du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, et président de l'ANAVAD, le gouvernement provisoire kabyle (GPK) créé le 1er juin 2010

Kabylie drapeau.png, juin 2021

Récit conté, 7 min. Présentation par Annie de la résistante kabyle Lalla Fatma N’Soumer Le collectif Lalla Fatma N’Soumer rebaptise les rues

Rue Lalla Fatma.png, juin 2021

En direct avec nos invités

Journaliste et connaisseur du mouvement berbère, Mokrane Gacem a initié en 2014 le festival Lumière sur le patrimoine historique et culturel de la Kabylie. Il a publié le 20 février 2019 dans le journal Le Matin l'article "Qu'est-ce que le système algérien et comment en finir avec lui"

Amara Benamara, gilet jaune et militant du collectif Union pour l'Algérie (UPA) qui porte la voix des revendications des mouvements de protestation liés au Hirak. Ce collectif organise les 3 juillet l'exposition Le Hirak, la révolution du sourire, place de Stalingrad à Paris, une marche le 4 juillet et un concert le soir à 19 h au Cirque électrique à Paris (Porte des Lilas)

Soad Baba-Aïssa, militante féministe laïque, engagée dans le mouvement du Hirak en France

Double rupture.png, juin 2021

Annonce: Commémoration et hommage aux victimes de la répression du 14 juillet 1953 - projection du film de Daniel Kupferstein, Les balles du 14 juillet Commemoration 13 juillet 2021 Flyer.pdf

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.airfrais-radio.fr/index.php?trackback/165

Haut de page