Prendre place avec les Roms

Bidonvilles détruits, puis reconstruits : avec les militants, en France ou en Serbie, les solidarités se constituent contre l'exclusion et les persécutions des communautés, Roms ou réfugiés, reléguées aux marges, en quête d'une place et d'émancipation. Avec Prendre place, Jérémy Grabayat s'insère au plus près de la vie de migrants, témoigne de la précarité de leur habitat.

Ecouter l'émission du 6 décembre 2020

Première partie

Prendre place, film documentaire de 2018. Interview du réalisateur Jérémy Gravayat (1h13 min)

"Aux marges d’une banlieue parisienne en grande mutation, quelques familles roumaines cherchent des lieux où vivre. Depuis le village quitté, le bidonville rasé, les maisons occupées, leurs trajectoires retissent une histoire commune, faite de solidarité autant que de relégation. Devenus compagnons de route, nous fabriquons ce film ensemble, comme d’autres espaces habitables." (Jérémy Gravayat) Prendre place est visible sur Arte.tv jusqu'au 17 décembre.

Bidonville.png, déc. 2020

Seconde partie

Borca Vassic et les Femmes en noir. Interview (25 min) Borca Vassic est militante au sein des Femmes en noir, l’un des rares collectifs qui en Serbie se mobilise face à la société patriarcale. Suite à la guerre d'ex-Yougoslavie, ces féministes pacifiques se mobilisent contre les nationalismes. Le mouvement, déployé en réseau international, étend son activité à d'autres causes, notamment la situation des Roms en Serbie et l'émancipation des femmes.

Cours de gitanes Deux jeunes filles racontent la vie manouche. Un documentaire sonore de Thomas Longhi (2008) Arte radio (10 min). En marge de la classe, deux adolescentes parlent sans tabou de leur identité manouche.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.airfrais-radio.fr/index.php?trackback/158

Haut de page